La Formation en France en 2020

Je reçois pas mal de deman­des pour de la for­ma­tion dans mon secteur d’ac­tiv­ité, même si je ne pro­pose rien directe­ment (ou presque). C’est l’a­van­tage d’être un peu con­nu dans son domaine et d’avoir une véri­ta­ble exper­tise à pro­pos­er. C’est un peu dom­mage d’en laiss­er pass­er, mais il s’ag­it bien sou­vent de deman­des spé­ci­fiques qui me deman­deraient un gros tra­vail en amont. C’est fou, en France, on con­fond for­ma­tion et con­sult­ing… J’en dis­cu­tais avec des amis qui ren­con­trent des deman­des sim­i­laires. On n’est pas prêt à pay­er directe­ment pour se for­mer quand on est un par­ti­c­uli­er (on n’in­vestit pas assez sur soi) et quand on est une entre­prise, on essaye de prof­iter des bud­gets for­ma­tions pour faire tra­vailler un con­sul­tant sur son Work­flow, voire résoudre tous les prob­lèmes qu’on a en interne… Et ce, avant même d’avoir cor­recte­ment for­mé ses col­lab­o­ra­teurs… Lire la suite

Apprendre à affronter l’adversité

Et si sourire face à l’ad­ver­sité était capa­ble de la ter­rass­er ? Mieux encore, d’en faire une alliée ?

La vie nous réserve son lot d’épreuves. Cer­tains y voient un des­tin, un kar­ma, d’autres, les con­séquences logiques de ses actes… et pourquoi pas le hasard tout sim­ple­ment ? Dans tous les cas, nous n’aurons pas de réponse, et est-ce réelle­ment impor­tant ? Il faut être vrai­ment mou du bulbe pour penser que nous avons la pleine maîtrise de nos vies. C’est une illu­sion dan­gereuse, que l’on nour­rit au tra­vers de notre égo, quand nous avons l’impression que tout nous réus­sit… Mais cela ne dure qu’un temps… La jeunesse passe…

La vérité, c’est qu’on ne maîtrise pas grand-chose… mais, ça, c’est la vie qui nous l’apprend, et par­fois dure­ment. Nous n’avons que peu de con­trôle sur ce qui nous arrive. Cer­tains vont fumer toute leur vie sans avoir un can­cer, et d’autres vont en avoir un très jeune… foudroy­ant et en décéder. La seule chose que l’on puisse faire, c’est ten­ter de réduire le risque en se bas­ant sur les sta­tis­tiques – mais on fini­rait par ne plus vivre. Il faudrait arrêter de manger, de respir­er, de sor­tir…

Lire la suite