Ma réaction au discours du Président Macron du 10 décembre 2018

Bon, je ne sais pas si jeter quelques euros aux français va chang­er quoi que ce soit à la moti­va­tion des Gilets Jaunes, mais per­son­nelle­ment, ça ne change rien. J’aime bien la réponse de Chouard:

Voici mes reven­di­ca­tions:

1. Frex­it - rien ne peut se faire sous la tutelle de l’Europe
2. Annu­la­tion de la loi de 73 qui inter­dit à la banque de France de bat­tre de la mon­naie et retour à une mon­naie nationale. Et annu­la­tion de la dette publique (on a déjà rem­boursé 1500 Mil­liards d’intérêt, c’est plus que la dette brute).
3. Met­tre en place une pro­por­tion­nelle au niveau des députés pour plus de représen­ta­tiv­ité. Marre qu’une minorité impose sa vision du monde au reste des français.
4. Et pen­dant ce temps, LE PLUS IMPORTANT: un référen­dum d’initiative citoyenne pour réécrire une con­sti­tu­tion et met­tre en place une véri­ta­ble démoc­ra­tie (avec tirage au sort par exem­ple, façon Athènes/Chouard).

Bra­vo à ce Gilet Jaune d’avoir aus­si bien résumé la source de la plu­part de nos prob­lèmes actuels et d’avoir tapé dans le 1000:

Et con­cer­nant cette soit dis­ant dette : Ce sont plus de 50 mil­liards d’intérêts ver­sés par an qui plombent la France et qui ne sont pas légitimes. Les ban­ques privées ne pos­sè­dent pas la somme emprun­tée (juste une infime par­tie — voire l’argent dette de paul grignon). Nous avons rem­boursé plus de 1500 mil­liards d’intérêts depuis 1979, et ça n’a rien à voir avec la con­jonc­ture économique ou les accords de Bret­ton Woods — c’est factuel, on par­le ici que d’intérêts. Les ban­ques se gavent sur notre dos, car nous leur avons con­fié le pou­voir de créer de l’argent au tra­vers de l’emprunt, sans aucune con­tre-par­tie ! (des réserves frag­men­taires qui par un ingénieux mécan­isme font moins de 1% de la somme totale quand on les passe à la moulinette de plusieurs emprunts). Bref, il faut per­me­t­tre de nou­veau à la Banque de France de créer de l’argent (pas trop j’en con­viens), et pour cela, il faut sor­tir de l’Europe. Et pas ques­tion de pay­er le reste de la dette, on a déjà payé plusieurs fois le mon­tant emprun­té !

Voilà… après le RIC, je veux bien con­tribuer et faire des efforts et m’investir…

Le bonheur c’est si simple… il n’y a que les pauvres qui ne s’en rendent pas compte ;)

Mais il m’enlève les mots de la bouche:

Bon, si comme moi, il vous faut quand même boss­er… n’étant pas ren­tier… c’est quand même mieux de boss­er façon nomade, dans les mêmes con­di­tions, et de piquer une tête de temps en temps 😉

En même temps, je ne vous le cache pas… si c’est sim­ple pour cer­tain, c’est pas facile à met­tre en place pour la plu­part des gens… alors si ce blog peut vous aider, allez piocher quelques arti­cles, ça vous don­nera peut-être des idées 😉

Et pourquoi pas: passer ses hivers à Malte?

Les citoyens de l’Union européenne béné­fi­cient de la lib­erté de cir­cu­la­tion, ce qui facilite aus­si leur démé­nage­ment à Malte. Vous pou­vez choisir de vous y installer défini­tive­ment en deman­dant la rési­dence (avec ou non des avan­tages fis­caux suiv­ant votre sit­u­a­tion), ou même juste 6 mois et un jour avec cette même rési­dence ou encore n’y rester que quelques mois d’hiver par an. Depuis la France par exem­ple, vous pou­vez même réalis­er un aller-retour pour moins de 30€!

Pour les per­son­nes non européennes souhai­tant s’installer à Malte, plusieurs accords et pro­grammes de rési­dence et de visa touris­tiques sont disponibles et qua­si­ment tout le monde par­le anglais.

Lire la suite

Travailleurs nomades, traduisez en direct une conversation grâce à votre smartphone

Ça y est, vous êtes décidé, vous partez en Thaï­lande quelques mois pour chang­er votre hori­zon,  vu que vous pou­vez tra­vailler de n’importe où. Mais voilà.….. com­ment com­mu­ni­quer là-bas? Com­ment trou­ver votre direc­tion quand vous n’avez aucune notion de l’écriture locale?

Depuis peu, grâce à Google tra­duc­tion et à votre smart­phone sous Android, vous allez pou­voir inter­préter en direct une con­ver­sa­tion en langue étrangère, ain­si vous vous exprimez, le smart­phone traduira vocale­ment vos phras­es, puis celles de vos inter­locu­teurs! En prime, c’est gra­tu­it!

Lire la suite

Une raison (de plus) de quitter la France

Aujourd’hui, per­me­t­tez-moi une petite digres­sion. Je me sens d’humeur taquine. Lisez ce qui suit sur le ton de l’humour, ou de l’exaspération, mais légère… J’en ris aujourd’hui, mais c’est pour ne pas en pleur­er… de honte. Hier, ces choses m’insupportaient. Comme je me sens de moins en moins français (d’origine, je le resterai), les choses glis­sent de plus en plus sur moi. La France, c’est comme la famille, on la quitte quand la vie devient insup­port­able, mais elle reste dans notre cœur. Alors per­me­t­tez moi de jouer un peu avec les mots, afin d’adoucir nos maux… sur fond de polémique ! Mon sec­ond choix de titre était “sodomie ver­bale et douloureuse”… mais ça aurait fait tâche dans la liste des derniers arti­cles pub­liés. Je vais être grossier par­fois, par­don­nez moi, je ne sais pas ce que je fais (l’irresponsabilité est à la mode).

Lire la suite