Devenez entrepreneur nomade sur internet et travaillez 4H/semaine !

L’ex­em­ple typ­ique du titre putaclic… mais comme je reçois beau­coup de mails sur le sujet et que je con­nais plusieurs per­son­nes qui songent à suiv­re les dif­férents gourous auto­proclamés du drop ship­ping et autres “mirages” du web, je vous pro­pose cette petite vidéo de l’émis­sion “On est  plus des pigeons !”:

Bon, évidem­ment, ce n’est pas si facile et on ne créé pas une bou­tique comme ça, sans rien y con­naitre, sans plan mar­ket­ing, sans pub, etc. De même qu’on ne vend pas des for­ma­tions sans être un expert déjà recon­nu, etc. Bref, vous l’avez com­pris, ces “méth­odes mir­a­cles” ren­dent rich­es… surtout ceux qui les vendent… et encore, en flairant les pigeons à des mil­liers de kilo­mètres à ronde. En réal­ité, c’est surtout de la moti­va­tion qu’ils vendent, une façon de vous don­ner un coup de pouce.

Inter­net est une jun­gle et c’est très dif­fi­cile en 2019 de sor­tir du lot, d’at­tir­er des vis­i­teurs sans sor­tir le gros arse­nal… Je ne dis pas que c’est impos­si­ble, mais si ça fonc­tionne pour quelques uns qui auront bossé très dur, investi pas mal d’ar­gent (pub, tech­nique, etc.) et su ternir sur la durée, la plu­part des autres y per­dront bourse et temps… et voca­tion. Entre­pren­dre, ce n’est pas pour tout le monde. Mais rien ne rem­place la qual­ité de vie, la lib­erté que l’on peut avoir en tra­vail­lant de chez soi (ou en voy­ageant) et à son compte. Après, il faut accepter la con­trepar­tie.

Le bonheur c’est si simple… il n’y a que les pauvres qui ne s’en rendent pas compte ;)

Mais il m’en­lève les mots de la bouche:

Bon, si comme moi, il vous faut quand même boss­er… n’é­tant pas ren­tier… c’est quand même mieux de boss­er façon nomade, dans les mêmes con­di­tions, et de piquer une tête de temps en temps 😉

En même temps, je ne vous le cache pas… si c’est sim­ple pour cer­tain, c’est pas facile à met­tre en place pour la plu­part des gens… alors si ce blog peut vous aider, allez piocher quelques arti­cles, ça vous don­nera peut-être des idées 😉

Et pourquoi pas: passer ses hivers à Malte?

Les citoyens de l’U­nion européenne béné­fi­cient de la lib­erté de cir­cu­la­tion, ce qui facilite aus­si leur démé­nage­ment à Malte. Vous pou­vez choisir de vous y installer défini­tive­ment en deman­dant la rési­dence (avec ou non des avan­tages fis­caux suiv­ant votre sit­u­a­tion), ou même juste 6 mois et un jour avec cette même rési­dence ou encore n’y rester que quelques mois d’hiv­er par an. Depuis la France par exem­ple, vous pou­vez même réalis­er un aller-retour pour moins de 30€!

Pour les per­son­nes non européennes souhai­tant s’in­staller à Malte, plusieurs accords et pro­grammes de rési­dence et de visa touris­tiques sont disponibles et qua­si­ment tout le monde par­le anglais.

Lire la suite

Travailleurs nomades, traduisez en direct une conversation grâce à votre smartphone

Ça y est, vous êtes décidé, vous partez en Thaï­lande quelques mois pour chang­er votre hori­zon,  vu que vous pou­vez tra­vailler de n’im­porte où. Mais voilà.….. com­ment com­mu­ni­quer là-bas? Com­ment trou­ver votre direc­tion quand vous n’avez aucune notion de l’écri­t­ure locale?

Depuis peu, grâce à Google tra­duc­tion et à votre smart­phone sous Android, vous allez pou­voir inter­préter en direct une con­ver­sa­tion en langue étrangère, ain­si vous vous exprimez, le smart­phone traduira vocale­ment vos phras­es, puis celles de vos inter­locu­teurs! En prime, c’est gra­tu­it!

Lire la suite

Qu’il est difficile de déterminer ses objectifs réels !

Dans l’art de la guerre, Sun Tzu dis­ait que « Celui qui n’a pas d’objectifs ne risque pas de les attein­dre. » La plu­part des approches de développe­ment per­son­nel vont nous appren­dre à définir des objec­tifs à court, moyen et long terme. On nous dit qu’il faut les décrire de façon pré­cise, quan­tifiée et tem­po­ral­isée (pour mesur­er la pro­gres­sion), à la fois réal­iste et moti­vante (méth­ode SMART). On nous apprend à dis­tinguer les objec­tifs per­son­nels, pro­fes­sion­nels, famil­i­aux.

Lire la suite

Reportage: “Expatriés, ces français qui quittent la France”

Depuis 2013, ils sont 800 000 à avoir quit­té le ter­ri­toire. 800 000 français. Par­mi eux, les stars du petit écran, du sport ou du monde des affaires qui sont déjà par­tis ou envis­agent de le faire : Gérard Depar­dieu, Richard Virenque, Alain Afflelou. Il y a les « vedettes » et il y a les autres, bien plus nom­breux. Dans cette pop­u­la­tion d’exilés volon­taires qui a choisi le Cana­da, les Etats Unis, l’Espagne, le Roy­aume Uni ou l’Australie, beau­coup de retraités mais pas seule­ment. Ils sont de plus en plus de tra­vailleurs indépen­dants, d’anciens patrons de PME-PMI, il y aus­si beau­coup de jeunes. Incités à par­tir à l’étranger à la faveur du pro­gramme Eras­mus, des étu­di­ants ten­tent l’aventure à l’extérieur.

Lire la suite

Sous influence… à l’insu de mon plein gré !

Cette réflex­ion n’est pas de moi… c’est Olivi­er Roland qui la traite dans sa vidéo “Com­ment s’ex­tir­p­er du moule de son pays”. Mais comme je partage 90% de ce qu’il dit dans sa vidéo,  je vais vous en faire un syn­thèse ici, mais en y appor­tant quelques élé­ments.

Comment se manifeste cette influence ?

La cul­ture d’un pays nous façonne… elle nous influ­ence. Nous ne sommes pas con­scients de l’influence qu’une cul­ture a sur nous sans en avoir exploré d’autres. Par la suite, on se rend compte qu’il y a des choses qui sont bien, mais que d’autres ne l’étaient pas… et que cer­taines sont même “ahuris­santes” vues par d’autres yeux. Quelques fois, elles sont même inac­cept­a­bles avec le recul. Quand on sait que quelque chose est génial dans notre pays d’origine, car tout le monde le dit, et qu’on se rend compte que c’est mieux ailleurs, et par­fois beau­coup mieux, c’est là qu’on com­mence à échap­per à cette pro­pa­gande. Les coréens du Nord pensent vivre dans le plus beau pays du monde !

Lire la suite

Livre: “S’expatrier sur Malte, en voilà une bonne idée !”

L’ex­pa­tri­a­tion vous tente ? Que vous soyez étu­di­ant, salarié, entre­pre­neur ou retraité, ce nou­veau guide d’une cinquan­taine de pages vous don­nera quelques élé­ments pour avancer dans votre réflex­ion. Malte, c’est la mer, 300 jours de soleil par an, c’est l’Eu­rope et c’est une fis­cal­ité avan­tageuse pour les expats !

Lire la suite

S’installer à Malte, est-ce pour vous ?

De plus en plus de fran­coph­o­nes vien­nent s’in­staller sur l’archipel Mal­tais. Le plus sou­vent, c’est pour gag­n­er en niveau de vie, en béné­fi­ciant de l’air marin et d’un soleil qua­si­ment toute l’an­née… et égale­ment parce que Malte pro­pose une fis­cal­ité avan­tageuse. Mais s’ex­pa­tri­er est une démarche qui ne con­vient pas à tout le monde. Déjà, il faut valid­er ce pro­jet par rap­port à votre sit­u­a­tion per­son­nelle, pro­fes­sion­nelle et fis­cale. D’autre part, si vous comptez déplac­er toute la petite famille, il faut emporter l’adhé­sion de tous, régler les ques­tions d’école et de statut du con­joint.

Lire la suite