Faut-il quitter la France pour réussir ?

je partage assez ce point de vue. Dans mon cas, les récom­pens­es ou les meilleurs jobs sont tou­jours arrivés de l’étranger. En France, je n’ai jamais per­cé ni été recon­nu. C’est triste, mais c’est un con­stat que beau­coup font aujourd’hui. La France est le pays des fonc­tion­naires, des pro­fes­sions libérales et régle­men­tées (et encore, de moins en moins), des inter­mit­tents sans tal­ent, des RSIstes qui s’y com­plaisent — de tous ceux qui vivent de l’état. Pour tous les autres, c’est juste une cage. Et c’est d’autant plus triste pour toute cette jeunesse qu’on sac­ri­fie…

S’expatrier et être entrepreneur, ce n’est pas fait pour tout le monde

Sébastien Tissier dont je vous recom­mande la chaine, surtout si l’Asie vous intéresse, traite dans la vidéo suiv­ante du phan­tasme de l’expatriation ‚véhiculé prob­a­ble­ment par de nom­breux youtubeurs aujourd’hui,  et qui se résume le plus sou­vent par “je suis riche, je voy­age tout le temps, blabla”. Der­rière ce “doux rêve”, il y a la notion de l’indépen­dance finan­cière que Sébastien présente ain­si: “C’est l’entreprenariat qui m’a per­mis d’avoir la lib­erté de m’expatrier”.  En même temps, il faut aus­si avoir un boulot qu’on peut faire de l’étranger. Per­son­nelle­ment, je dirais que la for­mule mag­ique, c’est “être à son compte et pou­voir tra­vailler d’où on veut”. C’est cela la for­mule de la lib­erté, à par­tir du moment où on y passe pas 70H/semaine bien enten­du — sinon, on béné­fi­cie peut de la mobil­ité géo­graphique.

Lire la suite

Et pourquoi pas: passer ses hivers à Malte?

Les citoyens de l’Union européenne béné­fi­cient de la lib­erté de cir­cu­la­tion, ce qui facilite aus­si leur démé­nage­ment à Malte. Vous pou­vez choisir de vous y installer défini­tive­ment en deman­dant la rési­dence (avec ou non des avan­tages fis­caux suiv­ant votre sit­u­a­tion), ou même juste 6 mois et un jour avec cette même rési­dence ou encore n’y rester que quelques mois d’hiver par an. Depuis la France par exem­ple, vous pou­vez même réalis­er un aller-retour pour moins de 30€!

Pour les per­son­nes non européennes souhai­tant s’installer à Malte, plusieurs accords et pro­grammes de rési­dence et de visa touris­tiques sont disponibles et qua­si­ment tout le monde par­le anglais.

Lire la suite

Travailleurs nomades, traduisez en direct une conversation grâce à votre smartphone

Ça y est, vous êtes décidé, vous partez en Thaï­lande quelques mois pour chang­er votre hori­zon,  vu que vous pou­vez tra­vailler de n’importe où. Mais voilà.….. com­ment com­mu­ni­quer là-bas? Com­ment trou­ver votre direc­tion quand vous n’avez aucune notion de l’écriture locale?

Depuis peu, grâce à Google tra­duc­tion et à votre smart­phone sous Android, vous allez pou­voir inter­préter en direct une con­ver­sa­tion en langue étrangère, ain­si vous vous exprimez, le smart­phone traduira vocale­ment vos phras­es, puis celles de vos inter­locu­teurs! En prime, c’est gra­tu­it!

Lire la suite

Reportage: “Expatriés, ces français qui quittent la France”

Depuis 2013, ils sont 800 000 à avoir quit­té le ter­ri­toire. 800 000 français. Par­mi eux, les stars du petit écran, du sport ou du monde des affaires qui sont déjà par­tis ou envis­agent de le faire : Gérard Depar­dieu, Richard Virenque, Alain Afflelou. Il y a les « vedettes » et il y a les autres, bien plus nom­breux. Dans cette pop­u­la­tion d’exilés volon­taires qui a choisi le Cana­da, les Etats Unis, l’Espagne, le Roy­aume Uni ou l’Australie, beau­coup de retraités mais pas seule­ment. Ils sont de plus en plus de tra­vailleurs indépen­dants, d’anciens patrons de PME-PMI, il y aus­si beau­coup de jeunes. Incités à par­tir à l’étranger à la faveur du pro­gramme Eras­mus, des étu­di­ants ten­tent l’aventure à l’extérieur.

Lire la suite