Reportage: “Expatriés, ces français qui quittent la France”

Depuis 2013, ils sont 800 000 à avoir quit­té le ter­ri­toire. 800 000 français. Par­mi eux, les stars du petit écran, du sport ou du monde des affaires qui sont déjà par­tis ou envis­agent de le faire : Gérard Depar­dieu, Richard Virenque, Alain Afflelou. Il y a les « vedettes » et il y a les autres, bien plus nom­breux. Dans cette pop­u­la­tion d’exilés volon­taires qui a choisi le Cana­da, les Etats Unis, l’Espagne, le Roy­aume Uni ou l’Australie, beau­coup de retraités mais pas seule­ment. Ils sont de plus en plus de tra­vailleurs indépen­dants, d’anciens patrons de PME-PMI, il y aus­si beau­coup de jeunes. Incités à par­tir à l’étranger à la faveur du pro­gramme Eras­mus, des étu­di­ants ten­tent l’aventure à l’extérieur.

Car­rières assurées, salaires très sou­vent supérieurs à ceux pra­tiqués en France, réduc­tions sig­ni­fica­tives des con­traintes admin­is­tra­tives, la Mai­son des Français de l’Etranger – ser­vice du Min­istère des Affaires étrangères – l’a con­staté jusqu’à sa fer­me­ture en 2014. Et le rythme s’accélère : plus de 40 % des 18–34 ans veu­lent désor­mais s’installer hors de France.

Expa­triés : 2,5 mil­lions l’ont déjà fait Par­mi les jeunes à avoir ten­té l’expérience, Joshua. Il a 22 ans. Ce Bre­ton d’origine a quit­té la France au début de l’année 2018 pour rejoin­dre Québec. Joshua a surtout souhaité par­tir en rai­son d’une sin­istrose de plus en plus pesante : « Je trou­ve que les gens sont moros­es et de plus en plus indi­vid­u­al­istes ». Quant à Maxime, après avoir passé deux ans et demi à Bris­tol au Roy­aume-Uni où il a tra­vail­lé dans la restau­ra­tion, il s’apprête à rejoin­dre l’Australie. Les « petits » patrons ne sont pas en reste. Au début de cette année, Arnaud Poti­er a ven­du l’entreprise qu’il avait créée de toutes pièces pour par­tir à l’étranger lui aus­si. Ce quin­quagé­naire, auto­di­dacte, se sen­tait de plus en plus « matraqué » par l’administration. « Pourquoi je pars ? Ce n’est pas parce que je n’aime pas mon pays, explique-t-il, mais parce je n’ai pas le choix ! On fait tout, excusez-moi, pour nous emmerder ! ». Pour ce patron, instal­lé il y a peu encore dans le départe­ment du Fin­istère en Bre­tagne sud, c’est surtout le matraquage fis­cal qui a été la rai­son de sa déci­sion. Pourquoi les Français quit­tent-ils la France ? Pour réalis­er cette enquête, Armel Jou­bert des Ouch­es s’est ren­du au nord de l’Espagne à la ren­con­tre d’un quadragé­naire, « Stéphane », qui, pour des raisons qui lui sont pro­pres, a répon­du à l’interview mais a préféré ne pas être filmé devant la caméra. Il explique qu’il est harcelé depuis plusieurs années par le RSI, le Régime Social des Indépen­dants. Si le nom de la caisse de coti­sa­tion des indépen­dants a récem­ment changé, le sys­tème n’en demeure pas moins présent et con­tin­ue à faire … des vic­times de l’impôt et de la tax­a­tion à out­rance.

Source: reinformation.tv

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.