Nouveau Guide Malte: expatriation, travail, études et retraite

Que vous ayez envie de vous installer à Malte, en vous expa­tri­ant ou non fis­cale­ment, pour y tra­vailler ou pour le plaisir, ou tout sim­ple­ment pour venir y étudi­er ou pass­er une heureuse retraite au soleil, ce guide pra­tique est fait pour vous.
S’ex­pa­tri­er, même ponctuelle­ment, cela ne s’im­pro­vise pas. Cela demande une pré­pa­ra­tion, mais égale­ment, il faut se pos­er la ques­tion prin­ci­pale : “suis-je fait pour ce pays?” — On peut aus­si tourn­er la ques­tion dans l’autre sens.
Au tra­vers de ce livre, l’auteur tenait à vous faire prof­iter de cette expéri­ence et vous aider à sauter le pas si vous vous posez déjà la ques­tion de venir vivre à Malte, en abor­dant tous les volets de l’expatriation.

Livre de 360 Pages tout en couleur, à com­man­der sur le site des édi­tions Gra­ziel au prix de 39.90€ TTC., édi­tion 2020.

 

S’expatrier et être entrepreneur, ce n’est pas fait pour tout le monde

Sébastien Tissier dont je vous recom­mande la chaine, surtout si l’Asie vous intéresse, traite dans la vidéo suiv­ante du phan­tasme de l’ex­pa­tri­a­tion ‚véhiculé prob­a­ble­ment par de nom­breux youtubeurs aujour­d’hui,  et qui se résume le plus sou­vent par “je suis riche, je voy­age tout le temps, blabla”. Der­rière ce “doux rêve”, il y a la notion de l’indépen­dance finan­cière que Sébastien présente ain­si: “C’est l’en­tre­pre­nar­i­at qui m’a per­mis d’avoir la lib­erté de m’ex­pa­tri­er”.  En même temps, il faut aus­si avoir un boulot qu’on peut faire de l’é­tranger. Per­son­nelle­ment, je dirais que la for­mule mag­ique, c’est “être à son compte et pou­voir tra­vailler d’où on veut”. C’est cela la for­mule de la lib­erté, à par­tir du moment où on y passe pas 70H/semaine bien enten­du — sinon, on béné­fi­cie peut de la mobil­ité géo­graphique.

Lire la suite

Reportage: “Expatriés, ces français qui quittent la France”

Depuis 2013, ils sont 800 000 à avoir quit­té le ter­ri­toire. 800 000 français. Par­mi eux, les stars du petit écran, du sport ou du monde des affaires qui sont déjà par­tis ou envis­agent de le faire : Gérard Depar­dieu, Richard Virenque, Alain Afflelou. Il y a les « vedettes » et il y a les autres, bien plus nom­breux. Dans cette pop­u­la­tion d’exilés volon­taires qui a choisi le Cana­da, les Etats Unis, l’Espagne, le Roy­aume Uni ou l’Australie, beau­coup de retraités mais pas seule­ment. Ils sont de plus en plus de tra­vailleurs indépen­dants, d’anciens patrons de PME-PMI, il y aus­si beau­coup de jeunes. Incités à par­tir à l’étranger à la faveur du pro­gramme Eras­mus, des étu­di­ants ten­tent l’aventure à l’extérieur.

Lire la suite

Sous influence… à l’insu de mon plein gré !

Cette réflex­ion n’est pas de moi… c’est Olivi­er Roland qui la traite dans sa vidéo “Com­ment s’ex­tir­p­er du moule de son pays”. Mais comme je partage 90% de ce qu’il dit dans sa vidéo,  je vais vous en faire un syn­thèse ici, mais en y appor­tant quelques élé­ments.

Comment se manifeste cette influence ?

La cul­ture d’un pays nous façonne… elle nous influ­ence. Nous ne sommes pas con­scients de l’influence qu’une cul­ture a sur nous sans en avoir exploré d’autres. Par la suite, on se rend compte qu’il y a des choses qui sont bien, mais que d’autres ne l’étaient pas… et que cer­taines sont même “ahuris­santes” vues par d’autres yeux. Quelques fois, elles sont même inac­cept­a­bles avec le recul. Quand on sait que quelque chose est génial dans notre pays d’origine, car tout le monde le dit, et qu’on se rend compte que c’est mieux ailleurs, et par­fois beau­coup mieux, c’est là qu’on com­mence à échap­per à cette pro­pa­gande. Les coréens du Nord pensent vivre dans le plus beau pays du monde !

Lire la suite

Livre: “S’expatrier sur Malte, en voilà une bonne idée !”

L’ex­pa­tri­a­tion vous tente ? Que vous soyez étu­di­ant, salarié, entre­pre­neur ou retraité, ce nou­veau guide d’une cinquan­taine de pages vous don­nera quelques élé­ments pour avancer dans votre réflex­ion. Malte, c’est la mer, 300 jours de soleil par an, c’est l’Eu­rope et c’est une fis­cal­ité avan­tageuse pour les expats !

Lire la suite

S’installer à Malte, est-ce pour vous ?

De plus en plus de fran­coph­o­nes vien­nent s’in­staller sur l’archipel Mal­tais. Le plus sou­vent, c’est pour gag­n­er en niveau de vie, en béné­fi­ciant de l’air marin et d’un soleil qua­si­ment toute l’an­née… et égale­ment parce que Malte pro­pose une fis­cal­ité avan­tageuse. Mais s’ex­pa­tri­er est une démarche qui ne con­vient pas à tout le monde. Déjà, il faut valid­er ce pro­jet par rap­port à votre sit­u­a­tion per­son­nelle, pro­fes­sion­nelle et fis­cale. D’autre part, si vous comptez déplac­er toute la petite famille, il faut emporter l’adhé­sion de tous, régler les ques­tions d’école et de statut du con­joint.

Lire la suite

10 conseils pour louer à Malte sans problème !

La loca­tion sur Malte, c’est toute une aven­ture! Ça peut très bien se pass­er ou vous pou­vez vous retrou­ver dehors le lende­main matin, en dis­ant adieu à votre cau­tion et votre mois de loy­er en cours… Il est impor­tant de savoir dans quoi vous vous embar­quez et de pren­dre quelques pré­cau­tions si vous voulez que votre rêve ne ter­mine pas en cauchemar. Je vais essay­er de vous don­ner quelques points de repère, quelques élé­ments pour vous aider dans cette démarche.

Lire la suite

Indépendants, RSI et Expatriation

Je vois de plus en plus d’in­for­mati­ciens ou de per­son­nes tra­vail­lant à domi­cile s’ex­pa­tri­er depuis 2 ans… Le phénomène n’est pas nou­veau et je ne sais pas s’il s’am­pli­fie à l’échelle nationale, mais c’est ce que je con­state tout du moins autour de moi, ou au tra­vers du web. Il y a David de Game­Codeur qui est par­ti au Viet­nam (peut-être pour accom­pa­g­n­er son épouse, je ne sais pas au final — mais il bosse de là bas), il y a un youtu­ber, Jean Riv­ière, que je suis de temps en temps qui a con­stru­it sa mai­son au Cam­bodge (après avoir vécu quelques années en Roumanie) et fait tout de là bas désor­mais. On peut aus­si par­ler d’Aldo ou d’Olivi­er Roland (ce dernier par­le du pourquoi ici d’ailleurs) qui sont par­tis en Angleterre… J’ai un voisin qui a mon­té sa boite là bas aus­si. Et puis, il y a cette gen­tille famille sur­vival­iste (un ingénieur en robo­t­ique à la base) qui en a eu ras la cas­quette et qui est par­tie en Amérique du Sud (Cos­ta Rica pour le moment, Niet pour le Panama)…Moi-même, j’ai songé à m’ex­pa­tri­er au Cana­da un temps… j’y ai passé un mois l’an dernier pour véri­fi­er — mais c’est devenu trop améri­cain à mon goût — j’ai trou­vé des gens sym­pas mais stressés, loin du Cana­da d’il y a encore une ou deux décen­nies. Qu’est-ce qui pousse tout ce beau monde à par­tir ? Je ne tiens pas à faire un arti­cle polémique sur la ques­tion, juste partager 2 ou 3 réflex­ions…

Lire la suite