10 conseils pour louer à Malte sans problème !

La loca­tion sur Malte, c’est toute une aven­ture! Ça peut très bien se pass­er ou vous pou­vez vous retrou­ver dehors le lende­main matin, en dis­ant adieu à votre cau­tion et votre mois de loy­er en cours… Il est impor­tant de savoir dans quoi vous vous embar­quez et de pren­dre quelques pré­cau­tions si vous voulez que votre rêve ne ter­mine pas en cauchemar. Je vais essay­er de vous don­ner quelques points de repère, quelques élé­ments pour vous aider dans cette démarche.

Ce qu’il faut savoir

La plu­part des loca­tions sont des meublées. Et de ce coté là, les Mal­tais ne plaisan­tent pas — vous avez en général très peu de choses à acheter en arrivant, ils vous met­tent à dis­po­si­tion jusqu’aux servi­ettes de toi­lette ! Mais ren­seignez-vous, tous ne le font pas!

 

Les loca­tions se font en short-let (moins de 6 mois) ou long-let (plus de 6 mois) pour des durées déter­minées.

Peu de con­traintes : Le loy­er est payé à l’avance (le mois en cours) et si vous ne payez pas le mois suiv­ant, vous êtes rapi­de­ment à la rue ! La con­trepar­tie est que pour obtenir la loca­tion, pas besoin de dossier à ral­longe, juste un passe­port, un mois de cau­tion et le loy­er!!! Peu de pro­tec­tions, mais on ne vous prend pas la tête !

Les bud­gets vari­ent en fonc­tion de la local­i­sa­tion sur l’archipel (beau­coup moins cher sur Gozo dans l’ensemble), en fonc­tion de la vue, de l’environnement direct… bon, c’est comme partout. Mais dis­ons qu’en général, si vous êtes habitué à des prix Français, vous serez agréable­ment sur­pris — ça reste l’Europe et le bord de mer tout de même ! Comptez entre 400 et 1000€ pour un appart, et entre 600 et 1500€ pour une mai­son si vous louez en long-let. Pour des durées plus cour­tes, c’est for­cé­ment plus cher (sauf à ne pren­dre qu’en basse sai­son).

Lis­tez à l’avance tout ce dont vous avez envie et besoin :

  • accepte les ani­maux,
  • pas de travaux à prox­im­ité (assez dif­fi­cile!),
  • vue sur la mer/campagne/grand mur (beau­coup de loge­ments en ville y sont réduits),
  • tran­quil­lité,
  • acces­si­bil­ité (bus, écoles, prox­im­ité cen­tre ville, etc.), garage,
  • fur­nished (entière­ment meublé et équipé) ou non, air conditionné/chauffage,
  • type de loge­ment et nom­bre de cham­bres, apart­ment, pent­house (apparte­ment tout en haut avec ter­rasse) ou house.

 

Choix de la localisation

Vous aurez le choix entre :

  • près de La valette:  Sliema, Gzi­ra et Ta’Xbiex. nom­breux restau­rants, bars, mag­a­sins, petits cen­tres com­mer­ci­aux et vie noc­turne très active.
  • La Valette et Sen­glea, Vit­to­riosa, Cospicua: vielles habi­ta­tions avec un esprit vil­lage.
  • Bugib­ba,  St Paul’s Bay et Qawra, sta­tion bal­néaire avec des prix très abor­d­ables et  pop­u­laire par­mi les bri­tan­niques.
  • Plus au nord, de grands espaces pour la ran­don­née et de nom­breux accès à des plages.
  • Le cen­tre de l’île per­met de trou­ver des maisons de ville et des Farm­hous­es à des prix très intéres­sants.
  • Le sud de l’île vous donne accès à des petits vil­lages de pêcheurs et à l’aéroport si vous devez vous déplac­er très sou­vent.
  • Si vous voulez être tran­quille, prof­iter à la fois de la cam­pagne et de la mer, un loy­er très light et que vous avez peu de déplace­ments en avion à réalis­er, l’île de Gozo est ce qu’il vous faut.

Mes 10 conseils

  1. Passez par une agence (je ne gagne rien à vous dire cela) ! C’est plus cher oui, mais les par­ti­c­uliers, c’est vrai­ment trop aléa­toire. Si vous comptez vous installer durable­ment, com­mencez par une agence, le temps de con­naitre des gens sur place. Ensuite, vous aurez les con­tacts qui vous per­me­t­tront de trou­ver de meilleurs prix, en effet.
  2. Si c’est pour du long-let, donc plus de 6 mois, et si vous pou­vez choisir votre date d’arrivée sur place, com­mencez votre loca­tion en novem­bre, les prix sont plus bas!! Fuyez la péri­ode Mai à Sep­tem­bre.
  3. Atten­tion au “spa­cieux” et à la vielle pierre : Il n’y a pas de taxe d’habitation, certes. Mais les hivers, sans être rudes, néces­si­tent du chauffage…et sou­vent, les biens ne sont pas équipés. Et l’été il fait très chaud. De plus, les Mal­tais n’ont pas encore décou­vert l’isolation ! De fait, tout est très mal isolé, ça chauffe vite, ça refroid­it vite… et c’est tout le temps humide (c’est nor­mal, en même temps, la mer est à coté). Véri­fiez la taille des fenêtres et la lumi­nosité, cela agit sur les effets de chaud et de froid ! Véri­fiez aus­si si vous pou­vez fer­mer un volet extérieur, car les rideaux ne pro­tè­gent ni du chaud, ni du froid…
  4. Ne prenez pas une loca­tion sans vis­iter ! Venez une semaine sur Malte avant si vous le pou­vez, et faites le tour des agences. Un scoot­er en loca­tion fera bien l’affaire  !
  5. Atten­tion, un prix trop bas devrait vous alert­er. Si vous tombez sur une annonce très alléchante, atten­tion ! Si c’est un par­ti­c­uli­er, pas facile de se faire un opin­ion, cer­tains sem­blent s’être spé­cial­isés dans l’arnaque aux touristes. Que donne la vue ? Y-a t-il des travaux à prox­im­ité, ou en prévi­sion, des nui­sances sonores comme un bar ? Pou­vez-vous tra­vers­er la route sans vous faire ren­vers­er ? Véri­fiez bien car sou­vent, on en a pour son argent !
  6. Quand une agence vous demande votre bud­get, mentez ! Don­nez 20 à 30% en dessous, car vous pou­vez être cer­tain qu’ils vont vous cacher les biens dans votre bud­get pour ten­ter de vous faire pren­dre un bien plus cher. Je sais, c’est un peu humiliant quand vous voyez la tête de l’agent immo­bili­er vous juger, mais au moins, il trou­vera peut-être un bien dans votre bud­get !
  7. Ne cherchez pas un bien 2 ou 3 mois à l’avance ! Le locataire ne prévient le pro­prié­taire de son départ qu’un mois avant. Vous ne ver­rez donc les apparte­ment disponibles qu’un mois avant, sauf excep­tion (travaux, nou­veau bien, arnaques, etc.)
  8. Véri­fi­er la pres­sion de l’eau, la taille du chauffe-eau et la taille du réser­voir d’eau (sur le toit). Les biens sont par­fois équipés de sur­presseurs per­me­t­tant de palier à ce prob­lème récur­rent de pres­sion dans l’archipel.
  9. Véri­fi­er la qual­ité du mobili­er et l’électroménager à votre dis­po­si­tion, le but n’est pas de racheter du matériel en arrivant… ou pire, en repar­tant car tout a lâché le temps de votre loca­tion  !
  10.  Véri­fiez aus­si la présence de mous­ti­quaires aux fenêtres et aux portes ! C’est une véri­ta­ble plaie sur l’île ! Au moment où vous pou­vez prof­iter de la fraicheur… il faut vous enfer­mer sinon, c’est Pearl Har­bor, les trompettes en avant !

Où trouver des annonces ?

Les dif­férentes agences :

Entre par­ti­c­uliers (l’équivalent du bon coin, mais à vos risques et périls) :

S’installer sur Malte 6 mois minimum ?

Quand on vient en vacances à Malte, c’est un petit Par­adis. Y vivre est dif­férent, vous vous en doutez. Si vous voulez vivre une bonne expéri­ence, il faut con­naitre un tas de choses avant de venir et faire un tas de choses sur place. C’est pour cela que je vous pro­pose un petit guide gra­tu­it des 50 points à pren­dre en compte que je peux vous envoy­er sur sim­ple demande en écrivant à cette adresse. Vous pour­rez égale­ment me faire part de votre pro­jet afin que je puisse vous guider au mieux. En tous cas, moi j’y suis, et c’est bien de con­naitre quelqu’un sur place avant, non ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.