Faut il conserver ou acheter des dollars vs euros ?

Une très bonne analyse réal­isée ici par Dereep­er d’Objec­tif Eco. Faut-il fuir le dol­lar alors que la presse européenne dia­bolise chaque déci­sion prise par Trump qui sem­ble “dépenser sans compter” pour relancer l’é­conomie améri­caine ? Si c’est le cas, que la planche à bil­lets est bien par­tie pour déval­uer forte­ment la mon­naie, ne devrait-on pas fuir le dol­lar en prenant nos jambes à notre cou ? Et si tout cela n’é­tait que pro­pa­gande orchestrée d’un coté, et idéolo­gie de l’autre ? Qu’en est-il des gou­verne­ments européens ? Sommes-nous mieux lotis ?

Si vous n’avez pas le temps de regarder cette vidéo de 20 min­utes, je vous pro­pose un résumé juste après.

Fried­man a pos­tulé qu’un pays qui gère bien sa mon­naie, c’est quand elle représente autour de 70% de son PIB. M2 est ici la masse moné­taire. Les 7%, ce sont les pertes moyennes sur le PIB qui sont prévues à terme à cause du Covid19. Ici, ce qu’on voit, c’est que les USA s’en sor­tent mieux que les autres, mal­gré leurs injec­tions mas­sives de mon­naie. BQ Asset, c’est la part d’actifs pos­sédé par la banque cen­trale du pays ou des pays de référence. Ici, la FED pos­sède 31.84% des act­ifs améri­cains (BQ ASSET/PIB). C’est un chiffre assez bas par rap­port aux autres ban­ques cen­trales. A véri­fi­er, mais il sem­blerait que la BC du Japon pos­sède env­i­ron 70% des entre­pris­es au Nikkei…. ce qui expli­querait ce pour­cent­age, entres autres.

S’ils en sont là, c’est qu’ils ont subi la crise de 2008, mais qu’ils ont recap­i­tal­isé depuis, alors qu’en Europe, on a dilué la crise, mais les ban­ques, par exem­ple, ne se sont pas recap­i­tal­isées. Nor­male­ment, pour aller jusqu’au bout, on aurait dû com­par­er les taux directeurs de ban­ques cen­trales (proche de 0 cha­cune) et  la bal­ance import/export (qui est aujourd’hui forte­ment réduite), mais dans le con­texte, c’est inutile.

Petit ajout per­son­nel: Reste que le dol­lar améri­cain est peut-être plus lié au pét­role que l’Euro, mais beau­coup moins que la couronne norvégi­en­ne.

Con­clu­sion: Il n’y a aucune rai­son de penser que le dol­lar va s’effondrer. Il a de bien meilleurs fon­da­men­taux que l’euro.Pour ma part, je pense qu’il vaut mieux diver­si­fi­er son porte­feuille entre dol­lars et euros — surtout si vous tra­vaillez sur les 2 con­ti­nents.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.