Indépendants, RSI et Expatriation

Je vois de plus en plus d’informaticiens ou de per­son­nes tra­vail­lant à domi­cile s’expatrier depuis 2 ans… Le phénomène n’est pas nou­veau et je ne sais pas s’il s’amplifie à l’échelle nationale, mais c’est ce que je con­state tout du moins autour de moi, ou au tra­vers du web. Il y a David de Game­Codeur qui est par­ti au Viet­nam (peut-être pour accom­pa­g­n­er son épouse, je ne sais pas au final — mais il bosse de là bas), il y a un youtu­ber, Jean Riv­ière, que je suis de temps en temps qui a con­stru­it sa mai­son au Cam­bodge (après avoir vécu quelques années en Roumanie) et fait tout de là bas désor­mais. On peut aus­si par­ler d’Aldo ou d’Olivi­er Roland (ce dernier par­le du pourquoi ici d’ailleurs) qui sont par­tis en Angleterre… J’ai un voisin qui a mon­té sa boite là bas aus­si. Et puis, il y a cette gen­tille famille sur­vival­iste (un ingénieur en robo­t­ique à la base) qui en a eu ras la cas­quette et qui est par­tie en Amérique du Sud (Cos­ta Rica pour le moment, Niet pour le Panama)…Moi-même, j’ai songé à m’expatrier au Cana­da un temps… j’y ai passé un mois l’an dernier pour véri­fi­er — mais c’est devenu trop améri­cain à mon goût — j’ai trou­vé des gens sym­pas mais stressés, loin du Cana­da d’il y a encore une ou deux décen­nies. Qu’est-ce qui pousse tout ce beau monde à par­tir ? Je ne tiens pas à faire un arti­cle polémique sur la ques­tion, juste partager 2 ou 3 réflex­ions…

La situation fiscale en France ?

En 1910, les prélève­ments oblig­a­toires en France étaient inférieurs à 10% du PIB. Tous les pays encore com­mu­nistes en 2017 (hors Corée du Nord pour cause d’opacité sur les chiffres) ont un taux de prélève­ments inférieur à l’intégralité des pays européens. A côté, c’est presque des par­adis fis­caux : Viet­nam 13,8%, Laos 10,8%, Chine 17%, Corée du Nord : chiffres non pub­liés.

En France : 44,6% ! Le pour­cent­age de la charge féo­dale au Moyen-Âge était de 1/20è des récoltes. Soit 5%.

En France, un entre­pre­neur qui fac­ture 100€ une pres­ta ne touche au final que 25€ (TVA, IS, RSI, IR, etc.). Et la moitié du temps qu’il passe à boss­er, c’est gra­tu­it – c’est pour rem­plir la paperasse et se faire hum­i­li­er par l’administration (fis­cale, sociale, etc.) qui le traite comme un ban­dit de grand chemin.

Per­son­nelle­ment, je ne suis plus au RSI, mais je l’ai été ! J’ai mis des années à m’en défaire, après des ten­ta­tives de saisies à domi­cile (suite à des erreurs de leur part)… Et je sais mal­heureuse­ment que je ne suis pas le seul. Sur ma dernière société (pho­to­voltaïque), la dernière année, j’ai eu un con­trôle fis­cal (plus de 5 semaines à voir régulière­ment un gus fouiller mes dossiers en cher­chant la petite bête), une con­trôle URSSAF (avec une secré­taire qui a volé la CB de la boite et qui s’est mise en arrêt mal­adie juste après pen­dant près d’un an) et une con­vo­ca­tion de la DGCCRF. C’est le secteur qui voulait ça… mais bon, quand on a une entre­prise en France, passé les 2–3 ans de tran­quil­lité, c’est le rodéo infer­nal avec l’administration.

Juste pour illus­tr­er mon con­trôle fis­cal, le con­trôleur récla­mait 200K€ de redresse­ment selon sa pro­pre “inter­pré­ta­tion” fis­cale. Ayant pris un juriste qual­i­fié, on a pu prou­ver qu’il avait tort — c’était à nous de le faire et pas l’inverse. Ensuite, il a réclamé 60K€ par rap­port à une autre inter­pré­ta­tion: “dès qu’on pose un matériel sur le chantier, il con­sid­érait que cela don­nait nais­sance au paiement inté­gral de la TVA, même s’il n’y avait pas encore eu fac­tura­tion”… Bref, on a finit à 2000€ et j’ai demandé à voir le respon­s­able local avec mon asso­cié — on a négo­cié 50% — il nous a dit tex­to: “vous avez peut-être rai­son, mais pas sûr. Dans tous les cas, ce sera le tri­bunal admin­is­tratif. Vous devrez quand même pay­er la somme et ça vous coutera en plus le triple en avo­cat, pen­dant au moins 3 ans”… Bref, on a accep­té. C’est ça la France vu du coté du “petit entre­pre­neur”. Évidem­ment, plus vous avez de salariés, plus vous pou­vez engager un bras de fer, mais il ne faut pas rêver non plus, vous n’êtes pas Bernard Arnaud (ah, si tu me lis ? Appelle moi je suis sur une Start­up qui va décoller !).

Bref, j’ai été à mon compte pen­dant une quin­zaine d’années et j’en ai vu de toutes les couleurs, mais c’est de pire en pire. Il y a quelques années, je me suis dit : “plus jamais une société en France”. Donc je com­prends ceux qui par­tent, mais il y a aus­si d’autres raisons.

Et le RSI, c’est loin d’être ter­miné ! Si le guichet RSI dis­paraît au prof­it d’un guichet dédié au sein des CPAM du régime général, la fonc­tion reste la même, avec un régime spé­ci­fique qui se com­porte encore plus mal que la Mafia en prenant 50 % des recettes des indépen­dants pour une cou­ver­ture sociale (retraite, assur­ance mal­adie) bien inférieure aux salariés ! Rien ne chang­era de ce coté là, ni même le fait que l’Europe autorise nor­male­ment un indépen­dant à s’assurer de façon privée, mais que la France nous refuse ce droit ! Je con­nais des gens qui font le forc­ing, mais ils ont intérêt à se ren­dre insai­siss­ables… et avec Macron, cela ne risque pas de s’améliorer. Emmanuel et sa famille s’en sont tirés… en par­tant.

Ailleurs, c’est mieux ?

Bon, fis­cale­ment, c’est dif­fi­cile de trou­ver pire, mais je crois que l’Italie a trou­vé le moyen de nous bat­tre dans le domaine. Pour moi, l’Europe, c’est mort. C’est une grosse admin­is­tra­tion qui prend de plus en plus de pou­voir et qui répond de moins en moins au peu­ple. Ce sera la part belle aux gross­es sociétés et les pays ne pour­ront pas s’en pro­téger.

Et encore, remar­quez les 8.7% de taux d’imposition en France dans le graphique ci-dessus. Si vous êtes en SARL, c’est 33% nor­male­ment… c’est juste une moyenne car cer­taines gross­es sociétés ne payent qua­si­ment pas d’impôts et d’autres petites se con­tentent de 15%. Pas facile de com­par­er, mais dans l’ensemble c’est assez représen­tatif.

Ailleurs c’est mieux ? Si vous allez dans des pays comme le Cos­ta Rica, la vie n’est pas for­cé­ment moins chère (bon si un peu quand même). Mais coté admin­is­tratif, vous ne passez pas la moitié de votre temps à rem­plir des jus­ti­fi­catif et des dossiers (même par Inter­net, c’est devenu plus lourd qu’avant en ver­sion papi­er). Et les tax­es et impôts sont bien moin­dres. Mais au Cos­ta Rica, pas de boite aux let­tres devant votre mai­son ! Il vous fau­dra aller chercher le cour­ri­er ! Ce que je veux dire, c’est que là où il y a moins de tax­es, il y a aus­si moins de ser­vices. Et on ne par­le pas du prix pour se soign­er… quoi qu’il y aurait aus­si beau­coup à dire sur le dérem­bourse­ment de la sécu en France.

Et la lib­erté ? En France, on légifère sur tout. On rem­place la con­science civique, le savoir vivre, par des lois… il faut un per­mis pour tout… pour con­duire un scoot­er, pour met­tre une cabane de jardin, pour chang­er la couleur de sa façade… Si vous avez essayé de con­stru­ire une mai­son écologique, vous avez cer­taine­ment ren­con­tré les plus grandes dif­fi­cultés comme moi (même votre eau puri­fié par votre lagu­nage doit finir dans les égouts, c’est la loi — si vous avez un puits, il faut le déclar­er en pré­fec­ture car ils le taxe­ront prochaine­ment, etc.).  Per­son­nelle­ment, j’étouffe en France…On ne peut plus rien dire ! ^^

Quand on ne cherche pas à sor­tir du trou­peau, on ne se rend pas compte à quel point les bar­reaux de la cage sont épais et proche de nous. Jean Riv­ière en par­le ici et je partage une bonne par­tie de sa réflex­ion.

Nous sommes dans un pays où les gens sont très peu endet­tés à titre indi­vidu­el, mais où l’état est super endet­té (2000 mil­liards € ! c’est énorme). Un jour, ça se paiera. C’est arrivé en Grèce et c’est pas fini. Les ban­quiers sont au pou­voir, ils se paieront directe­ment sur ceux qui sont solv­ables. C’est vrai pour toute l’Europe d’ailleurs. Le risque est là — quand on a un compte ban­caire, une mai­son, une assur­ance vie… on est une cible poten­tielle. Et ce qui va être “chypri­oté” en pre­mier, c’est la retraite, les soins, l’éducation !

Par­tir… oui quand on peut, pourquoi pas ? Pour fac­tur­er 100€ et gag­n­er 75€, c’est pos­si­ble, tout en coti­sant pour sa retraite et sa cou­ver­ture san­té. Mais pas en France… Déjà plus en Angleterre. Il faut trou­ver un pays où la vie est moins chère, où l’immobilier est acces­si­ble sans s’endetter sur 35 ans (ou avoir un apport énorme) — on trou­ve ça nor­mal, mais ça ne l’est pas, croyez moi — c’est très récent sur un plan his­torique! Une mai­son ne doit pas absorber les revenus d’un cou­ple pen­dant la péri­ode où ce dernier a besoin de vivre juste­ment (voy­ager, édu­quer les enfants, etc.). Par­tir dans un pays plus libre, où l’on est d’avantage respon­s­able, mais aus­si dans lequel on nous recon­nait le droit à s’autodéterminer tant qu’on emmerde pas son voisin.

Cer­tains sem­blent penser que Dieu Macron va tout chang­er … grand bien leur fasse ! Bon, je ne voulais pas par­ler de poli­tique… on en a tous ras le bol de par­ler de ça ! Mais j’ai for­cé­ment dérivé un peu avec le sujet. Alors oui, je les com­prends ceux qui par­tent… cha­cun doit avoir ses pro­pres raisons, mais quand on peut le faire, c’est tout bénef. C’est une autre expéri­ence de vie, on voy­age en même temps ! On acquiert de nou­velles com­pé­tences, on tra­vaille les langues, on apprend de nou­velles valeurs. Cer­tains pensent que la veille Europe, c’est mort, les USA, c’est mort aus­si… mais il reste de nom­breux pays qui pour­raient sor­tir leur épin­gle du jeu dans les années à venir.

La “fuite des cerveaux”, comme on se plait à le dire — ce qui est un peu pom­peux… ça sig­ni­fie qu’on laisse les bras sur place ? — Bref, cette dernière s’observe sur Linkedin (voir cette étude). Si cer­tains pays gag­nent des mem­bres (Émi­rats Arabes Unis +1.89%, Suisse +0.9%), d’autres en per­dent comme la France: -0.2%… Et ça prend en compte les entrées/sorties.

Et toi, tu en pens­es quoi ? Tu as déjà pen­sé à par­tir ? Tu as peut-être déjà franchi le cap ? Partage avec nous ton expéri­ence.

7 réflexions sur “Indépendants, RSI et Expatriation

  1. js dit :

    Je ne sais pas si on peut con­sid­ér­er l’amérique du sud ou le Viet­nam (régime ouverte­ment autori­taire) comme des points de chute pour s’expatrier. À ce compte là, pourquoi pas la Turquie ?

    • greg dit :

      C’est drôle comme ques­tion… ben oui pourquoi pas, ça dépend juste de ce qu’on aime ou pas, de ce qu’on accepte ou non… Per­son­nelle­ment, la Turquie ne me branche pas, et le Viet­nam, je ne con­nais pas. Mais dans les com­men­taires, tu as un gars qui est en Amérique cen­trale, un autre au Viet­nam. J’en con­nais un autre au Cam­bodge et dans d’autres pays… Et cha­cun dit avoir une bien meilleure vie aujourd’hui. Je les crois… d’ailleurs j’y pense forte­ment de mon coté.

  2. Emmanuel du site "la-terre-des-survivalistes.fr" dit :

    Salut Greg,
    effec­tive­ment j’ai instal­lé ma famille au Cos­ta Rica.
    Ini­tiale­ment, c’était pour pren­dre le temps de prospecter en Amérique cen­trale et sud afin de trou­ver notre lieu de rési­dence.
    Finale­ment, nous sommes en train de nous installer pour y pass­er au moins une par­tie de l’année.
    Oui, les prélève­ments oblig­a­toires en France sont un vrai cauchemar, les inter­locu­teurs des dif­férents organ­ismes sont sou­vent odieux. Le ser­vice n’est pas du tout à la hau­teur du coût.
    Mais dans notre cas ce n’est pas la moti­va­tion pre­mière. Je pense que nous sommes au tout début de quelque chose de très grave, et je préfère que ma tribu n’y soit pas mêlée.
    ami­cale­ment

    • greg dit :

      Oui, je com­prends par­faite­ment. Cela fait des années que je me demande où la sit­u­a­tion serait plus calme, plus sûre… Peut-être en Amérique Cen­trale ou en Amérique du Sud si les USA ne met­tent pas trop la pagaille là bas. Dif­fi­cile de rester mobile tout en se pré­parant matérielle­ment… L’exemple récent avec la coupure de courant — ou alors, il faut avoir plusieurs points de chute. Les plus rich­es par­tent en Nou­velle Zélande… Belle ini­tia­tive en tous cas, je recom­mande à tous ceux qui s’intéressent à l’expatriation et/ou au sur­vival­isme, au fait d’apprendre l’autosuffisance énergé­tique, ali­men­taire, en famille ou en groupe, etc. de suiv­re les péré­gri­na­tions de la petite famille et leurs con­seils sur les dif­férentes chaines:
      — Super­Vival­isme: https://www.youtube.com/channel/UCTQ7xo4K-QjrH_-DJIqKCgA
      — Terre Sur­vival­iste: https://www.youtube.com/channel/UCPHYHmgiwn75PRp9RpSiWNg (la dernière vidéo sur les 10 raisons de ne pas embauch­er est top)
      — Sur­vival­isme famil­ial — Terre nou­velle: https://www.youtube.com/user/DeTerreNouvelle
      Ami­tiés.

  3. David de Gamecodeur dit :

    Oui je bosse du Viet­nam, par choix. Ain­si je peux réalis­er mon rêve d’enseigner la pro­gram­ma­tion en toute lib­erté. J’ai eu 8 ans une SARL, quel enfer !! J’ai gag­né des cen­taines de mil­liers d’euros, pour finir tou­jours au bord du gouf­fre. ( Au pas­sage peux-tu cor­riger Game­coder par Game­codeur ? Mélange volon­taire entre anglais et français. )

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.