Faire un break pendant 1 an … pour mieux rebondir !

Je dis­cute chaque jour avec des gens de tous hori­zons… c’est grâce à mes blogs, ma chaine YouTube, mais aus­si parce que j’ai des amis éparpil­lés un peu partout. Ce qui revient le plus sou­vent, c’est “tu as de la chance, tu fais ce que tu veux, tu voy­ages… mais moi je peux pas, j’ai des enfants, une pen­sion ali­men­taire, un emprunt… mes par­ents”. Et je leur répond que moi aus­si j’avais pas mal d’attaches avant de chang­er de vie. J’ai eu jusqu’à 3 sociétés, des salariés, une femme… un emprunt égale­ment. Mais il arrive un moment où c’est une ques­tion de survie. Si tu n’y prends pas garde, soit tu vas pass­er à coté de ta vie, soit tu vas finir par cra­quer.

Si tout se passe bien, alors pass­es ton chemin (pour aujourd’hui) et sois heureux ! Mais si ce n’est pas entière­ment le cas, tu pour­rais être intéressé par ce que je vais te dire… le temps d’une pause café.

As-tu déjà réal­isé cette expéri­ence… tout quit­ter, pen­dant 1 an ou plus, pren­dre le temps de faire le point, au calme, réfléchir sur ce que tu veux réelle­ment… Pour moi, cela a été salu­taire. J’ai enfin arrêter de boss­er dans des domaines qui ne me cor­re­spondaient pas et je suis revenu à la créa­tion de jeu vidéo, la for­ma­tion… et tout ça sans faire de con­ces­sion.

Donne moi ton point de vue sur la ques­tion, mais sans par­ler de ce qui te retient ! On a tous d’excellentes raisons pour ne pas le faire, mais quelques fois, il est néces­saire de sauter le pas — et cela sig­ni­fie, faire des sac­ri­fices, des choix dif­fi­ciles.

En atten­dant, je vais me pré­par­er un bon petit repas à base de cala­mars gril­lés, de poivrons, d’huile de coco, d’ail et d’un tas d’épices sym­pa, miam ! (suis au régime).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.